Jenna - Episode 7

Jenna - Episode 7
ASIN
B00ZPIR4OM
Published:
June 14th 2015
Author:
Goodreads Rating:
3.75
Pages:
86
Language
Genre:

Une série entre fantasy/fantastique et érotisme. EXTRAIT : Je m’écroulai sur la dalle en béton de ce toit, indifférente au fait que j’étais totalement nue.

Le souffle court, le corps trempé autant par la transpiration que l’averse qui s’était mise à tomber. Sur le dos, je fermai les yeux, laissant les milliers de gouttes que déchargeait le ciel sur nous rafraîchir mon visage. Soudain, la pluie n’atteignit plus le haut de mon corps. Mes yeux s’ouvrirent. Devon se tenait là, à demi penché sur moi. — Encore ? lui demandai-je, étonnée qu’il ne soit pas plus épuisé que ça par nos ébats. Ça ne m’aurait pas dérangée vu que, grâce à ma nature de succube, je possédais une forme olympique. Il est bien évident que je n’aurais pu tenir un round dans les bras de ce barbare trop craquant, sans cela. Moi qui pensais que Devon ne pouvait plus me surprendre, il posa sa main sur ma joue dans une caresse tendre. C’est vrai que, jusqu’ici, il se l’était joué plus Tarzan s’envoyant pour la première fois en l’air avec sa Jane que le jeune Roméo hésitant avec sa vierge Juliette. Bref ! De parfaits stéréotypes masculins bien opposés. Les ailes déployées de mon étonnant amant formaient un abri pour nous deux. J’eus une brusque envie de les toucher. Je me relevai et m’assis sur les talons, face à lui qui adopta la même posture. Tout en se redressant, il rabattit sa main sur ses cuisses. Il était aussi nu que je l’étais, et si beau ! La pluie glissa à nouveau sur moi, mais je n’y fis plus attention. Je tendis une main vers l’une de ses ailes. Devon eut un mouvement de recul, attirant mon regard vers le sien. Je ressentis plus que je ne vis son appréhension que je le touche ainsi. Pourtant, je le fis, du bout des doigts.

— Ça a la même texture que celle des chauves-souris, dit-il comme une excuse. Cela confirma l’impression d’embarras qui se dégageait de lui. C’était pour le moins bouleversant de percevoir ce sentiment venant d’un homme si fort et qui possédait la capacité de voler. Ma main glissa sur la membrane à la fois résistante et d’une douceur agréable. En revanche, c’est sa chaleur qui me surprit. Devon posa le dos de sa main sur mon épaule droite et la fit glisser plus bas avant d’englober mon sein dans sa paume. J’en frissonnai de la tête aux pieds. Après ce que nous venions de vivre, c’était comme si nous découvrions pour la première fois le corps de l’autre. Lorsqu’il m’avait prise, nous avions partagé un moment d’assouvissement charnel, en laissant s’exprimer le désir que nous avions l’un pour l’autre. Devon éprouvait cela pour moi, je le savais pour l’avoir ressenti comme mien lorsque j’avais aspiré son énergie vitale. Nous avions pris également de l’autre ce dont nous avions tous deux désespérément besoin. Or, à cet instant, nous voulions connaître véritablement l’autre, faire ce pas qui nous rapprochait. En tout cas, c’était ce que je désirais. Ma main glissa jusqu’à l’extrémité de son aile puis je reportai mon regard sur Devon lorsqu'il prit la parole dans un murmure. — Vous êtes belle.